coaching

En live

Pas d’article ce soir, si ce n’est pour vous partagé le live que je viens de terminer sur Instagram. Le sujet : le secret du bonheur au quotidien.

J’ai adoré animer ce live, les interactions avec les personnes présentes au live, je suis animée par le partage du savoir, de l’expérience et l’accompagnement à l’épanouissement. J’aimerais que les écoles développent des cours de développement personnel, à tous les niveaux scolaires ! Que chaque entreprise propose aussi un parcours en développement personnel et professionnel à ses salariés.

Si tu as envie de découvrir le secret du bonheur au quotidien et la magie de la vie, si tu as envie de te kiffer et de kiffer la vie, si tu as l’impression de subir ta vie, de ne pas t’épanouir, de te poser trop de questions, l’impression d’être perdue ….. je t’invite à regarder le live ici :

L’expérience de la vie ne se vit qu’une fois, comment tu veux la vivre ?

Rejoins le groupe privé JE SUIS SACRÉE pour développer ton bien-être et ton épanouissement au quotidien, un groupe pour se kiffer et kiffer la vie.

coaching, DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

Lâcher-prise pour vivre sans se poser de questions

Aujourd’hui je savoure cette simple liberté de ne pas m’être posée de questions … j’ai simplement vécu cette journée au rythme des minutes, sans rien prévoir, sans pression, sans objectif. Seule avec les enfants, ses bouts de choux (pas toujours choux), la maison à faire tourner, les activités à planifier et à réaliser, faire à manger, sortir prendre l’air, ne pas trop les laisser jouer seuls, les faire progresser, pas trop de télé, des temps partagés mais aussi des temps pour moi de qualité …. je n’y ai pas pensé et pourtant j’ai beaucoup fait mais faire sans pression, dans le temps, avec des pauses pour moi – pour eux, je m’aperçois que c’est une réelle liberté. Je me suis toujours posée beaucoup de questions, je pense beaucoup, je croyais que c’était comme une obligation, je croyais que je ne trouvais de raison que dans le faire beaucoup et vite, je m’aperçois que pas du tout ! Je peux me raconter une toute autre histoire, une histoire qui me fait plus de bien dans laquelle je suis sans qualificatif, ainsi je suis libre d’être dans le moment et de faire comme bon me semble à l’instant et de faire différemment l’instant d’après. J’ai découvert que je pouvais ne pas me poser de question, et faire taire les pensées qui arrivaient comme les distraire. J’ai découvert que penser qu’il est possible d’être tout et son contraire, d’être différente dès l’instant d’après, dès maintenant, que si je voulais croire quelque chose de vrai ça pouvait le devenir c’était libérateur. Je ne suis plus cette personne pressée, en train de courir après je ne sais trop quoi juste parce que je pensais être comme ça, je ne suis plus cette personne aux milles et une pensée qui cherche un bouton stop. Je suis parfois celle qui penses beaucoup, quand cela est nécessaire et je sais que je peux aussi être celle qui ne pense pas. Les pensées peuvent être un échappatoire à la réalité, une prison dans laquelle on s’enferme dans nos conditionnements nous empêchant de réaliser que notre vie se vie maintenant et pas dans 10 ans. Mes pensées ne sont que des pensées, des suites de mots que j’entends et que j’observe aux quelles je peux dire stop à tout instant, je peux choisir d’en changer les mots pour en faire de belles paroles au rythme entrainant d’une chanson du bonheur.

je vous souhaite de vous écrire et de vous dire de belles pensées à fredonner comme une belle soirée d’été

(Ecris 29 sur 365, défi écrire chaque jour)

coaching, DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

TU ES UNE BATTANTE

Tu es une battante, je l’ai entendu plusieurs fois à mon sujet et je pensais jusqu’à récemment que c’était un compliment, ça me plaisait de me dire que les gens me voyait comme quelqu’un de persévérant qui faisait tout coute que coute pour réussir à créer la vie qu’elle voulait. Je pensais que c’était positif que l’on me voit comme quelqu’un de forte. j’aimais cette image et je me sentais même gênée quand en réalité je trouvais les choses faciles et je n’osais même pas le dire !

Le revers de la médaille de ce faux compliment : c’est qu’être une battante insinue que je me bats toujours pour obtenir ce que je veux. Ça insinue à mon cerveau que l’on doit se battre pour obtenir les choses, que c’est compliqué, que c’est de la galère. Mon inconscient enregistre alors la programmation suivante : pour réussir il faut se battre ! Avec des raccourcis comme « c’est dur d’y arriver, bas toi, persévère, tu vas y arriver et à la fin ça en aura value la peine » Comme si on ne méritait la réussite qu’en luttant. Comme si sans effort on ne pouvait pas réussir, ainsi mon cerveau ne me montre que des schémas de galères, d’échecs, d’obstacles, d’expériences compliqués et de parcours semés d’embûche. Mais que d’expressions faussement positives qui nous engluent dans des chemins limités, ou la réussite reste réservée aux autres. Je parle de réussite mais c’est la même chose pour le bonheur, l’argent ici je parle de tout ce que j’obtiens. Comme si ce que j’obtenais sans galérer n’avait pas de valeur ! N’importe quoi.

MAIS moi je ne veux pas me battre, je ne veux pas galèrer dans la vie, prouver que je peux, je ne veux pas luter. Je veux de la facilité, de la rapidité, de la fluidité, de la liberté. Je veux croire que tout est possible et pour tout le monde, qu’on peut y arriver simplement en étant soi et dans le kiff. Alors à partir d’aujourd’hui je cesse d’être une battante, je deviens une confiante de la vie, une amoureuse de la vie, une passionnée, je programme les notions d’association de réussite et simplicité, de réussite et passion, de réussir en étant moi. Je me reprogramme et j’ouvre des perspectives, avec ces nouvelles associations mon cerveau va pouvoir se concentrer sur des exemples démontrant que l’on peut y arriver en étant soi, rapidement et simplement dans le fun et le love ! La neuro-plasticité nous permet de voir le cerveau comme une pâte à modeler, notre désir est son ordre alors à partir d’aujourd’hui je décide de lui donner l’ordre de me prouver chaque jour que je réussis à développer mon business facilement, dans la joie, le fun avec le coeur et sans difficultés, sans lutes, sans me battre.

Et toi quel ordre as tu envie de lui donner ? Et as-tu déjà regardé les mots que tu emploies pour parler de toi ? Les mots en disent beaucoup 🙂

Et si toi aussi tu veux découvrir qui tu es réellement, développer ton potentiel, laisser éclore ta liberté et te donner les moyesn simplement, dans le fun et le love de t’aimer et d’aimer la vie écris moi à uninstantsacre@gmail.com, avec coaching offert en objet ! Je t’offre une cession de 45 min avec moi pour que tu deviennes rev’elle actrice de ton potentiel et que tu puisses t’épanouir librement en étant toi. Parce qu’on mérite toutes de se kiffer et de kiffer la vie.

Je viens de débloquer quelque chose de puissant et qui va réellement transformer ma vision et mes actions, c’est génial l’écriture j’adore !

Et si tu as des doutes sur le fait que ton cerveau fait exactement ce que tu veux, viens en coaching on en parle. Je l’ai déjà démontré à mes clientes et y a une super vidéo dans le programme Osez se kiffer et kiffer la vie d’ailleurs à ce sujet. On y apprends comment transformer ses pensées et sa vie, pour du fun du love et du fuck !

(écris 29/365, défi 2022, chaque jour j’écris)

DEFIS 2022 ECRITURE

Se foutre la paix

Je crois que j’ai besoin d’écrire ces mots pour assimiler ce que je suis en train d’intégrer … 

Je crois que je n’ai pas besoin de tout ce croyais avoir besoin ! Je crois que je peux quand même avoir tout ce dont j’ai envie si je le veux mais ça ne doit plus définir si je peux être heureuse ou non. Je peux être heureuse aujourd’hui juste comme ça …. 

Se comparer sans cesse … aux autres … à ses réussites passées … 

S’évaluer sans cesse … pour mieux se comparer …. Premier, dixième ou dernier …. 6 sur 20, 12/20 ou encore 21/20 …. Moins que lui … mieux qu’elle … autant que … 

Comparer son image, son physique, son poids, ses performances, sa vie, l’éducation de ses enfants, ses loisirs …

Espérer avoir un cdi, un business à 5 chiffres au moins, des enfants, une maison, être propriétaire, aller au ski, voyager ….

Attendre les week-ends, les vacances, les temps à soi, des escapades en amoureux, la retraite …

Avoir une rolex à 50 ans pour réussir sa vie, telle marque ou marque pour dire que … 

Quelle pression !

Et en vertu de qui ou de quoi ?!?

Qui a dit qu’il fallait avoir ceci, être cela ou faire comme ceci ?!? Et moi bordel ?

Qu’est ce qui me rend heureuse ? Qu’est ce que je veux dans ma vie ? Toutes ses pressions créent de la culpabilité, de la frustration, de faux besoins je crois … est ce que j’ai besoin que les travaux de mon jardin soit terminés pour en profiter ? Non le soleil est là, l’herbe aussi j’ai juste à m’y installer un relax et à savourer … est ce que j’ai vraiment envie d’aller à la mer pour me ressourcer ou est ce que je peux me créer des ressources tout autour de moi et juste aller à la mer quand je pourrais juste pour la mer … est ce que je dois vraiment courir après le temps et l’argent pour payer des vacances, une maison, des vêtements, ou est ce que je peux ralentir aller chercher mes enfants et profiter du temps ?

J’ai envie d’être heureuse dès maintenant. Je n’arrête pas de rêver et j’aurais ma maison en bord de mer un jour mais en attendant je vis ! Je profites. J’aime. Je souris. Je respire. J’ai déjà assez pour profiter, j’ai la vie et la santé, je crois qu’on nous vend beaucoup la notion que le bonheur s’achète, que tout ce qui fait notre bonheur est payant mais je ne crois pas ! Je ne veux plus y croire.

Je me fous la paix et surtout je balance cette notion d’objectifs à atteindre pour être heureuse ! Je veux juste être. 

➡️ Pour toi aussi te lâcher la grappe je te propose de me retrouver samedi 29/01 à 10h pour un ATELIER SE FOUTRE LA PAIX, lâcher prise et dire Fuck en ligne 

Infos et réservation : 

https://my.weezevent.com/atelier-se-foutre-la-paix?fbclid=IwAR3HSrSzgqz1RqJ2oyPwoW4jwofBH-dqscYm5MvoKUFelwd_ugEp1lyJWwY

24ème jour (ou presque) de mes écris, défis 365 jours d’écris partagés

DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

Les clés du bonheur

Il est finalement plus difficile d’écrire tous les jours que ce que je m’étais imaginé. Non pas qu’il me manque l’envie ou les idées, mais plutôt qu’il faudrait que j’ai l’ordinateur greffé sur moi. D’ailleurs je me suis toujours dit que ce serait super cool d’iinventer un truc qu permettrait d’enregistrer en temps réel ce qui se passe dans ma tête, j’aurais alors des supers posts sur les réseaux, des super produits dans ma boutique et de supers progrmames à vous proposer et tou ça en peu de temps 🙂 C’est peut-être ça l’idée de départ pour le livre que j’ai envie d’écrire depuis si longtemps …. même si je ne suis pas sûre que je serais une bonne auteure j’ai toujours eu envie d’écrire des livres.

J’écris depuis toute petite. J’écris pour moi aussi tous les jours ou presque, sinon je gribouille, j’ai des carnets partout. J’en ai toujours un sous la main. Je crois d’ailleurs qu’il existe un stylo qui permet via une application de retranscrire ce qui est sur le carnet en texte pour ordinateur …. A creuser ….

Pourtant j’attends ce rendez vous ici, sur le blog chaque jour. Je ne sais pas si je suis lue ou pas, ni ce que vous en pensez et finalement est-ce si important ? pour mon égo bien sûr que oui 🙂 Mis au fond de moi je suis tellement heureuse, je ressens tellement de joie à vous écrire ses lignes. Elles s’écrivent d’ailleurs toute seule. Et si c’était sa la clé que tout le monde cherche ? la clé du bonheur ? De simplement faire des choses qui nous font envie, qui nous inspire et qui vibre profondément en nous; Juste par plaisir, avec le coeur et nos tripes. Pour nous d’abord. Nous attendons toujours des autres : un avis, une approbation, un jugement, …. Et nous restons là planté … à attendre par peur de ce même avis, de cette même approbation et de ce même jugement; nous voulons être dans la lumière et nous avons tellement peur que nous restons dans l’ombre. Et en attendant ? En attendant nous ne sommes pas dans l’être. Nous ne sommes pas réellement nous, nous sommes comme des automates guidés par une société de l’image, du faire et de l’avoir. Mais est-ce réellement nous ? Pour certains peut-être. Si vous êtes heureux comme cela, je suis pleinement heureuse pour vous. Mais je crois que j’ai besoin d’autre chose. Je sens que depuis que je réintroduis l’art dans ma vie : l’écriture, le dessin, le graphisme je suis plus épanouie. Ca me demande quelques ajustement parce que j’ai encore peur de mon propre jugement, je suis encore critique et je suis focalisée sur le résultat plutôt que sur l’instant de la réalisation.

Je crois que nous tenons là une autre clé du bonheur ou de l’épanouissement, où du mot qui vous parlera le plus. Nous sommes toujours dans l’attente du résultat final, nous ne pensons qu’à l’arrivée …. ce qui crée beaucoup d’attentes, de peurs et de déceptions parfois. Nous ne prenons pas le temps de tracer le parcours qui nous mènera au résultat, nous n’observons pas et ne célébrons pas toutes les étapes par lesquelles nous passons pour y arriver. Nous nous privons de la possibilité de bifurquer, de faire des pauses et d’admirer …. Le résultat n’est peut-être pas le plus important. Parce qu’après l’avoir obtenue alors quoi ? Nous voudrons probablement un autre résultat, nous sommes ainsi fait les humains j’ai cette impression. Mais cette quête du résultat, n’est-elle justement pas le problème ? Et si le résultat « tait déjà là, juste sous nos yeux à ce moment même : la vie ! Nous sommes ne vie putain de bordel … et est-ce que nous en profitons ? Pris par la peur de ne pas y arriver, du regard des autres, du stress, du quotidien, de ce que l’on veut faire et avoir, nous oublions de profiter de ce que avons et de ce que nous faisons, nous oublions d’être et de vivre 🙂

Je choisis par maour pour moi et par amour pour mes enfants de vivre une année 2022 sous le signe de l’être et du présent. Je garde bien en tête et dans mon coeur mon objectif mais je reste ouverte aux opportunités qui se présentent à moi, et je me laisse la possibilité de bifurquer, d’y arriver de milles et une façon. Préparer l’avenir, concrétiser la réalisation de mes rêves ne m’empêchent pas de profiter pleinement du présent. Comme une enfant qui découvre, expérimente, s’extasie de tout et de rien, passe du rire aux larmes et vit intensément la vie, avec et sans nuances. Je m’autorise à être pleinement, dans ma globalité, en étant tout et son contraire.

Je vous souhaite une belle nuit ou une belle journée selon l’heure à laquelle vous lirez ses lignes. Et peu importe que ce soir, aujourd’hui, demain ou un autre jour et même dans des mois ou des années, vous les lirez quand elles vous seront destinées.

grâce à ces lignes je vais me coucher le sourire au lèvre, il est 23h50 ce mercredi 5 janvier et même si je n’ai pas encore réussi à tenir ma résolution de me coucher pus tot 🙂 je vais me coucher le coeur léger, des rêves plein la tête avec l’envie de vivre et de profiter. Merci.

La vie est sacrée profitez en pour kiffer