bien-être, business, coaching

Sortir de la surcharge

Et si je te disais qu’il existait un puissant remède pour sortir de la surcharge ?

Beaucoup de choses peuvent nous mener à la surcharge de travail, de pensées, de choses à faire, d’émotions … Rapidement, on peut se sentir submergée, débordée, avec cette envie que tout s’arrête, là tout suite maintenant ! Et si c’était ça la solution ? Tout arrêter !

Attends, je ne suis pas folle et j’ai essaye tout un tas de chose pour me sortir la tête de l’eau et ne plus me sentir dépassée. Parfois je me sentais même comme prise au piège, jamais je n’allais pouvoir m’en sortir, et en même temps je ne me voyais pas continuer comme ça très longtemps ! Et même avec une très bonne organisation, ce moment de débordement, de trop c’est trop, c’est sensation de surcharge peut arriver ! Alors que faire lorsque vous ne pouvez plus rien gérer et que tout devient urgent ? Ou bien lorsque vous ne pouvez plus gérer parce que vous avez voulus tout contrôler mais que c’est trop pour une seule personne ? Ou encore que vous ne contrôlez plus rien du tout, que tout vous dépassé et vous assiège ?

Quand tout se passe en même temps on peut subir quelque chose proche de la panique, tu sais ce fameux « je suis dans le jus », « dans le rush » ou « cette goute d’eau qui fait déborder le vase » … On se sent comme dans un tourbillon avec une liste de choses ingérables à faire, un manque de temps ou encore dans un tourbillon d’émotions qui nous dépassent, ou une peur de mal faire ou pire ne pas savoir quoi faire !

La seule solution ? Arrêter tout, tout lâcher et s’éloigner pour avoir une vision d’ensemble, prendre du recul, voir les choses autrement. Et sortir de l’émotions et su rouleau compresseur des pensées qui nous assiègent avec leurs scénarios catastrophes. Au lieu d’accélérer, d’en faire encore plus ou de vous vous éparpiller jusqu’à une rupture inévitable : arrêtez-vous. Observer de loin après un temps et déchargez-vous de ce qui peut l’être (il y a forcément des choses sinon c’est que vous n’avez pas pris assez de recul).

« Le seul moyen de sortir de la noyade est d’arrêter de nager à contre-courant, et de se laisser flotter pour reprendre le bon sens du fleuve. »

Eteignez le téléphone, l’ordinateur, fermez la porte. Installez vous confortablement et prenez une boisson, demandez-vous : qu’est ce que j’ai vraiment envie de faire ? Qu’est ce qui me ferait du bien ? De quoi j’ai envie ? Et faites-le.

Prenez un papier, un crayon et pourquoi pas un planning et organisez vos semaines. Avec des temps pour vous, des temps personnels, des temps loisirs, des temps sociales, des temps de travail … Vous devez prendre votre équilibre en mains pour ne plus vous sentir piégée, asphyxiée, dépassée.

L’autre chose, issu de la philosophie Sun Tzu, L’Art de la guerre : identifie ton ennemi, comprends-le et anticipe ses actions ! En plus claire : repérez les raisons potentielles de votre surcharge (qu’elle soit émotionnelle, mentale, organisationnelle ou dans le travail) et ainsi vous pourrez apprendre à les gérer, à les anticiper et peut-être même à les éviter !

Lorsque vous sentez une oppression intense, que vous ne savez plus comment faire et que tout vous semble ingérable :

  • Arrêtez-vous une demi-journée ou une journée. Pas d’autre choix que de faire une pause, un break et respirez pour mettre du sens et de la conscience ! Vous avez besoin de souffler. Ainsi vous pouvez faire taire le mental et mieux réfléchir ensuite 🙂

  • Créez de l’espace en annulant, reportant tout ce qui peut l’être. Il n’y a finalement pas beaucoup d’urgences quand on regarde les choses objectivement et la terre ne s’arrête pas de tourner si on ose prendre du temps pour soi !

  • Prenez l’air, allez vous balader, faites des activités qui vous font du bien, aller voir des amis, faites un resto, un ciné, une expo, du sport ….
  • Créez une playlist de musiques qui vous font du bien, de films, d’activités qui vous détendes et pendant lesquelles vous ne pensez à rien !

  • Entourez-vous de gens qui vous font du bien, si vous êtes à votre compte pensez aux réseaux/clubs
  • Faites-vous accompagner par des thérapies corporelles, sophrologie, massages, hypnose, coaching …. Choisissez ce qui vous semble bon pour vous, essayez et expérimentez pour trouver ! Votre épanouissement, votre sérénité sont essentielles ! Pour savoir quel accompagnement est fait pour toi, clique ici.

Si tu es à ton compte tu peux te sentir dépasser entre le business à développer, la vie personnelle, les soucis personnels et professionnels, la peur de manquer d’argent ou de clients, de ne pas y arriver et est-ce que c’est la bonne idée, et je n’ai pas assez de temps pour tout faire : le commercial, la compta, le marketing, mon métier, je suis épuisée, je ne sais pas comment faire …. STOP

J’ai la solution ! La journée BREAK BUSINESS,

On a créé avec Alice une journée rien que pour ça, faire un break – prendre du temps pour soi et réfléchir autrement pour développer son business ! Y voir clair, dégommer ce qui a besoin, trier et faire concilier stratégie et une vision qui font sens pour toi. 

Porteuses de projets – nouvelle création d’entreprise ou installée à ton compte depuis un moment ? Cette journée est pour toi ! (Si tu ne l’es pas, et que tu veux une journée Break, mets moi Break en commentaire et je nous organise ça) !!!!

Une journée pour entreprendre dans la sérénité et la créativité ! 

Une journée pour prendre soin de soi et de son business ! Pour une toute nouvelle méthode de travail et une nouvelle vision de l’entreprenariat !

Parce qu’être en groupe booste et développe la confiance et la créativité 🙂 

Rejoins nous, ça se passe jeudi 23 juin 2022, à 20 min de Reims (train possible) dans une superbe villa en pleine nature 🙂 Inscris toi avant le 15/06/22 juste ici

business, coaching

J’AI PLUS ENVIE

Tu t’es déjà demander comment être et surtout rester motiver ? 

Un article pour parler de comment trouver la motivation dans sa vie de tous les jours et particulièrement au travail …

Quand allez au boulot devient un fardeau, que tu sois salarié ou à ton compte …. 

  • As tu l’impression d’avoir perdu ta motivation ? L’envie ? Ou peut être même le sens ? 
  • Tu te sens épuisée, sans énergie ou peut être juste perdue sans savoir quoi faire, comment le faire ou pourquoi le faire ?

Alors prends le temps de lire ses lignes ! Je vais te dévoiler quelques secrets de la motivation 😜

LA MOTIVATION NE VIENT JAMAIS FRAPPER À NOTRE PORTE

Nous sommes obligées d’aller la chercher, de l’activer et même souvent de la pousser.  Ça serait super si le matin te te réveillais et qu’une petite voix te disais « youhou je suis ta motivation et je me demandais comment t’aider aujourd’hui ? » mais ça n’arrive pas ! Lol Tu peux cependant assez facilement, à force d’entraînement déclencher ta motivation dès que tu en as besoin. Mais pour cela il y a un petit processus à suivre. 

LA MOTIVATION VIENT EN RÉACTION. C’est à dire que la motivation ne peux venir que si tu as envie de quelque chose dans le but d’obtenir quelque chose. Il te faut donc un objectif (perso ou pro) !

✅ 1ère étape : Quel est ton objectif à court, à moyen et à long terme ? Parce que ça c’est la 2ème étape pour être motivée !

LA MOTIVATION A BESOIN DE DATE LINE. Pour l’activer tu as besoin de savoir quand tu veux réaliser ton objectif. 

✅ 2ème étape : fixes toi une date d’échéance à la réalisation de ton objectif puis fixes 2 dates à court et moyen terme avec deux sous objectifs. TU AS BESOIN D’ÉTAPES. Là clés d’une motivation durable c’est d’avoir des « pas », des étapes et surtout surtout de célébrer chaque étapes quand elle est atteinte. Tu ne dois pas attendre d’avoir atteindre l’objectif final mais bien célébrer chaque pas qui t’y emmène. 

LA MOTIVATION FAIT SENS .Tu as besoin de connaître le sens de ton objectif. Le Pourquoi ! 

✅ 3ème étape. Pour quelle raison tu veux absolument réaliser cet objectif (perso ou pro) ? Qu’est ce que ça va t’apporter ? Tu dois lister et vraiment garder en tête tous les bienfaits que ça va t’apporter. Le cerveau adore gagner ! Tu dois lui montrer que tu as tout à gagner à te réaliser au travers de tes objectifs ! 

Et à chaque fois que tu fais une action en l’une avec ton objectif tu célèbres. Tu t’encouragea. Tu ancres tout ce que ça t’a apporté ! Et la la motivation devient automatique ! Car ton cerveau comprend tous les bienfaits à être motivé et à faire, à passer à l’action. 

PAS DE MOTIVATION SANS EXPÉRIMENTATION. La motivation vient dans l’action. C’est la répétition des passages à l’action qui va créer une motivation autonome et automatique. 

✅ 4ème étape : Alors passe à l’action encore et encore !!!! Et sois fière de chaque action !

MOTIVATION ET ÉPANOUISSEMENT PROFESSIONNEL que tu sois salariés ou à ton compte … 

  • Tu as besoin de sens pour t’épanouir dans ton travail. Que ce soit juste alimentaire parce que ça te convient ou que tu es besoin de faire quelque chose qui correspondent à tes valeurs, ou te fasse vibrer. 
  • Tu dois savoir pourquoi tu te lèves le matin pour aller travailler ! Qu’est ce qui fait sens pour toi et quel est ton POURQUOI. Pour quelle raison as tu choisis ce travail ? Qu’est ce que celui ci te permet d’avoir, mais aussi de faire et d’accomplir ? 

Si tu ne te sens pas heureuse, épanouie si ça ne fait plus sens pour toi tu as le droit de te demander ce que tu veux faire et comment ? 

Combien d’heures passes tu au travail ou dans ton business ? Et encore combien d’année ? 

Tu as le droit de t’offrir le luxe de faire qq chose qui te plaît et qui te correspond, dans lequel tu t’épanouies et tu es heureuse de te lever et d’y aller 🙂 

Tu peux aussi te pencher sur ton équilibre de vie. Est ce que ton taf te permet d’avoir l’équilibre dont tu as besoin dans ta vie ? Si non tu as le droit de te demander comment faire pour changer ça 🙂 

Si tu es salariés ou si tu te poses des questions sur ton avenir professionnel tu peux réserver ton appel clarté ici. 1h offert de coaching pour y voir plus clair et retrouver la motivation avec un plan d’actions. 

Tu viens on en discute ? Tu mérites d’être heureuse !!!!!!! 

ET ATTENDS J’AI UN ÉVÉNEMENT POUR TOI, juste en dessous, si tu veux retrouver la motivation !

SI TU AS TON BUSINESS rejoins-nous pour une journée de HAPPY BUSINESS, un breack dans ton quotidien ! Viens booster ta motivation, ton énergie, ta créativité et prendre soin de toi dans cet incroyable villa !

Jeudi 23 juin, à 20 min de Reims une journée MASTERMIND avec 2 coach, spécialisée en Mindset, en Motivation et passage à l’action ainsi qu’en stratégie !

Infos & Résa ici

mindset

Le flow … le flot des mots l’écriture méditative

J’ai envie d’écrire, de partager même si je ne sais pas encore tout à fait ce que je vais aborder …

ce sera peut-être, surement un peu brouillon juste le suivis de mon flot de pensées, d’émotions, de questions ou peut-être d’introspection … parce que l’écriture permet de se plonger à l’intérieur de soi et découvrir qui l’on est, comment l’on pense, ce que l’on a de programmé et ce à quoi l’on aspire. Tu ne le sais peut-être pas l’écriture à plusieurs niveau de lecture. L’écriture peut écrire tes maux mais aussi les guérir. L’écriture te révèle ton passé, te fait vivre le présent et imaginer le futur ! L’écriture c’est ce pouvoir magique qui, si tu le maitrises, te permets de dialoguer avec ta part consciente (ton mental), mais aussi avec ton subconscient, avec ton âme et avec toutes les parties de toi.

Je n’ai pas beaucoup écris ce mois-ci, ce mois de mars, par manque de temps et parfois d’envie, parce que ma fille ne dort pas le soir merci aux insomnies, parce que j’ai compris l’essentiel : naviguer en vérifiant toujours la boussole de mes émotions et la direction de mon système nerveux pour ne plus craquer. Ma santé mentale, émotionnelle et physique avant les « je dois », « ça ne se fait pas », « ce sont de mauvaises habitudes » …. Fuck aux injonctions, aux bien pensants qui vivant dans leur monde ne se laisse pas la possibilité d’entrevoir le monde de l’autre. Dans mon monde l’amour est la première valeur et la personne à qui j’ai décidé de la donner en premier c’est moi. Je me dois d’être la gardienne de ma santé. Je me dois d’être le phare dans mes nuits de doutes, de peurs, d’insécurité et la lumière dans le brouillard. Je suis mon propre gps, je créé mon propre parcours de vie. Ma vie je suis seule à la vivre, c’est un peu faux je la vis avec mes enfants car ils sont petits et ils dépendent pour le moment de moi, je sais que je suis aussi leur gps ! Pour eux je me dois de garder le cap, la direction, le sens que je me suis fixée. Pour moi, puis pour eux je veux montrer que l’on peut tout, que la vie est belle, que la vie est faite d’expériences et que nos visions de ces expériences peuvent transformer notre vie. Je suis la seule à entendre mes pensées, et je sais oh combien elles peuvent détruire alors je choisis par amour pour moi de me créer chaque jour de belles pensées. Je suis la seule à imaginer, à rêver, à ressentir mes émotions. Tu peux croire me comprendre, croire ressentir ce que je ressens et tu es sûrement bienveillant mais il n’y a que moi qui vit avec mes pensées et mes émotions à longueur de temps, je suis la seule personne à savoir réellement ce que je ressens. Et encore parfois mon mental me ment. Seul le coeur sait vraiment.

Je sais que l’on peut choisir notre vie, arrêter de subir ! Il existe des millions de chemins, autant que chaque individus peut en imaginer, alors pourquoi se contenter ? Moi je veux rêver, imaginer, créer, je veux ma liberté. Selon moi, la 1ère des choses à faire c’est changer notre propre regard sur nous-même et sur la vie, comprendre que l’on est tout et que l’on peut tout, que la vie est magnifique. Changer nos pensées et notre manière d’appréhender le monde et la vie c’est ça qui permet de changer ce que l’on ressent et de changer nos actions, nos comportements. Regarde tes pensées, observe-les chaque jour pendant 3 semaines et dis moi :

  • Qu’est ce que tu te racontes sur toi et sur la vie ?
  • Est-ce que tu te racontes sur toi et sur la vie ça te plait, ça fait sens, ça te convient ? Si la réponse est non ne cherche pas d’excuse, pas de mais, pas de et si, …
  • > SI ça ne te convient pas (ou plus), si ça ne fais pas sens, si ça te rend malheureuse alors pourquoi tu t’infliges ça ? Viens on va changer tes pensées, ce que tu te racontes sur toi et sur la vie. Viens on va croire, on va ressentir que c’est possible et on va mettre en place les actions qui font sens, qui te font t’aimer et te créer une vie de kiffes. Viens la vie est courte, viens t’aimer et aimer la vie. Viens oser, rêver, créer, vibrer, kiffer. C’est ta vie tu attends quoi pour la vivre ? Viens on sort du mode pilote automatique, vient on est pas des robots ni des moutons, on est des êtres de grands êtres qui pensent, ressentent, créent, transforment ….

Un coeur rempli de gratitude est perpétuellement en fête » W.J Cameron, journaliste et homme d’affaires

DEFIS 2022 ECRITURE

Le poids de ce que l’on s’impose

Ces mots résonnent en moi particulièrement ce soir, ou pour la première fois j’ai le syndrome de la page blanche. Je me sens tiraillée entre mon envie d’être fidèle au défi que je me suis lancée (et que je vous ai annoncé) – à savoir d’écrire tous les jours – et entre mon besoin de replis sur moi-même, de solitude en ce moment.

Ma créativité est comme mon envie de partager (je crois), elle varie comme la marée, dans une journée mais surtout dans un mois. Je connais des phases d’hyper productivité et des phases beaucoup plus slow … C’est mon rythme, en tout cas en ce moment c’est comme cela que j’ai l’air de fonctionner. Et si tout simplement je l’acceptais ?

Qu’est ce que ça dis de moi si je n’écris pas tous les jours ? Parce que la vrai question est souvent celle-ci !

Ça dit juste que je ne me tiens pas à mon propre défi … mais ça ne dis rien d’autre ! Ça ne défini pas ma valeur. Une partie de moi à peur, c’est vrai, que l’on pense que je ne suis pas capable de tenir mes engagements, que je ne suis pas assez déterminée, que je ne travaille pas assez … Mais je choisis de ne pas donner raison à cette partie de moi. Moi je sais pour quelle raison je me suis lancée ce défi : pour me prouver que je pouvais écrire plus régulièrement, me prouver que mes écris pouvaient avoir un intérêt dans l’espoir secret d’oser écrire un livre comme je l’ai toujours rêvé … Alors je déçois qui ? Une partie de moi, mon égo qui aimerait être parfait et qu’on l’admire. Mais je suis si fière de la partie de moi qui écris, pas tous les jours c’est vrai, mais tellement plus souvent qu’avant … Si fière de celle qui écris avec le coeur et authenticité, qui veut juste vous prouver que l’on peut s’aimer, s’écouter, être soi et kiffer. Je suis si fière de cette partie de moi qui ose être elle-même et qui est aujourd’hui détachée de tous jugement, y compris du mien.

Car avouons-le nous maintenant ! Le jugement que l’on craint le plus c’est le notre …. Lorsque l’on a peur que l’autre pense ceci ou cela c’est qu’une partie de nous le pense. Alors plutôt que de s’intéresser à ce que peut-être, qu’éventuellement, qu’on ne sait jamais, que pourrait penser l’autre …. Nous devrions penser à examiner nos propres pensées et à les remettre en question pour plus nous aimer. Moi j’aime écrire le JUGE MENT …

Alors est-ce que j’ai envie de porter le poids, la charge mentale et physique, de mon égo et de mon syndrome de la bonne élève et de la parfaite petite fille ? Non. Je les entends … mais je ne souhaite pas leur laisser de place dans ce cas précis. Dans d’autres oui, parfois s’imposer les choses est nécessaire mais dans le cas de mon défi : non.Je peux choisir, par amour pour moi, dans quel charge je mets mon énergie. L’énergie est précieuse et tu peux choisir là ou tu souhaites l’utiliser et là ou ce n’est que futilité.

coaching, DEFIS 2022 ECRITURE

Le jour ou j’ai enfin lâcher prise

J’avais prévu de parler de mon activité de girl boss ce soir, mais je n’ai pas l’énergie de faire un article sur ce sujet. Parfois je suis juste fatiguée comme là. Fatiguée de n’avoir pas toutes mes soirées. Et pourtant j’en ai tellement plus qu’avant. On oublie vite que c’était pire avant, focaliser sur ce qui nous manque toujours plutôt que de focaliser sur tout ce qu’on a déjà.

Fin 2019 tout bascule, ma fille qui faisait ses nuits depuis ses 3 mois, a alors un peu plus d’un an quand tout devient cauchemardesque …. On met des heures et des heures pour la coucher, la nuit elle se réveille et remet parfois jusqu’à 2 ou 3 heures pour se rendormir, j’enchaîne les nuits de 3-4h de sommeil … Je suis épuisée, à bout de souffle, à bout de nerfs je n’en peux plus et je veux partir, loin, loin très loin et seule …. sur une île au soleil et dormir, dormir, dormir … J’ai frôlé, ou peut-être vécu quelques mois en burnout maternel … Tout se mélangeait dans ma tête, prise entre le manque de sommeil, les nerfs, les émotions à fleur de peau, l’inquiétude pour mon business et la covid, le confinement, l’arrêt brutal de l’intérim de mon conjoint, insécurité, peur de l’avenir, situation personnelle compliqué, dispute, … le cercle infernal … J’avais besoin de souffler ! Un an c’était écoulé ….

Et finalement un jour j’ai tout quitté, ça a duré quelques heures à peine, le temps de souffler et de me rendre compte que j’abandonnais mes enfants ! Et ça c’étais pas possible. Il me restait une seule chose à faire : me demander comment vivre au mieux le manque de sommeil, parce que ça accentue tout par 10000 ! J’ai compris à ce moment là qu’il y avait 2 choses essentielles dans la vie : le sommeil et le temps pour soi, seule, en tant qu’individus à part entière ! C’est essentiel de se ressourcer, d’avoir des temps seule de soupape, des temps entre amies sans enfants, des temps de cocooning pour se faire chouchouter ! J’ai compris que j’étais mon essentiel, est c’est de là qu’est né le concept MOI D’ABORD POUR UNE FOIS, que j’ai condensé sous le nom de #jesuissacrée. J’en ai fait un accompagnement de coaching pour que plus aucune femme ne se laisse dans un coin et s’empêche d’être sa priorité ! Mais avant ça je l’ai expérimenté ! Le JE doit être à la première place de notre vie, pour notre équilibre et notre bien-être, et donc pour celui de notre famille !

Sweat MOI D’ABORD en vente dans la boutique

J’ai alors accepté de demander de l’aide pour faire garder mes enfants un weekend tous les 2 mois environ, pour tenir. J’ai lâcher prise et dormis avec elle, parfois ou je l’ai endormie à côté de moi avec la télé … ou elle dormait avec son papa parce que quand je lâchais elle s’autorisait elle aussi à lâcher et s’endormait plus vite. Nombreuses fois je me suis dit je redescendrais dormir dans mon lit ou je la monterais dans sa chambre mais la fatigue était plus forte ! Et je ne voulais plus lutter j’ai compris l’importance de dormir ! Et surtout surtout j’ai compris que je ne pouvais absolument pas contrôler, maîtriser le sommeil de ma fille … J’ai laissé le papa faire autrement même si ça ne me plaisait pas mais j’avais besoin de relais. On a vu plusieurs thérapeutes : magnétisme, réflexologie, ostéopathe, kinésiologie et un jour les réveils nocturnes on totalement disparu, envolé comme si de rien n’était. Mais je n’ai pas apprécié tout de suite, encore une fois focalisé à regarder ce qui n’était toujours pas réglé plutôt que cette grande avancé géniale de disparition des réveils nocturnes. Il ne restait plus que les endormissement très tardif ….

Aujourd’hui, 2 ans après je me rends compte de l’avancé. Elle s’endort seule et quand on décide de la coucher environ 3 soirs par semaines et les vacances scolaires … quand il n’y a pas de sieste en fait … Sinon elle s’endort entre 22 et 23h, mais dans ce cas elle est avec nous … Aujourd’hui il y a donc quasiment autant de soirée à moi, que de soirée avec elle … Et il y a surtout minimum 6h et généralement 7h/8h de sommeil alors merci ! Je suis heureuse et surtout je me garde des temps pour moi, je m’aménage des repos, je m’accorde des siestes et des grasses matinées quand le papa prend le relais ! C’est bien mérité moi je dis 🙂

Alors ne culpabilisez pas, faites du mieux que vous pouvez pour vous ! Demandez vous comment vivre au mieux la situation qui se présente et apprenez à regarder tout ce qui a déjà été accomplis et transformé plutôt que de regarder ce qu’il manque ou ce qui n’est pas encore atteint, regarder tout le chemin parcouru

Prenez soin de vous #jesuissacrée et prenez du temps pour vous #instantsacré

Sweat et Tshirt Adulte et enfant vendus dans la sacrée boutique

Défi 365 jours d’écriture, 60 jours ….

DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

Je ne crois plus en moi

Avant j’aurai probablement tout arrêter, j’aurais cru que ce n’était pas bien que je n’étais pas capable, que ce n’était pas la bonne chose, qu’il n’y avait pas de clients pour ça, que moi je ne pourrais jamais vendre en ligne… mais je n’aurais pas abandonnée, j’aurais juste dévié encore une fois, parce qu’au fond de moi je le sais que je suis faite pour ce métier.

J’ai lancé les Sacrées Box, au mois de décembre…, un format d’accompagnement qui me tient tellement à cœur… je l’ai créé car je sais que ce format répond à un besoin, que chaque box est transformatrice, j’y ai mis mon coeur, du fun, de la joie, du bien-être, mes connaissances … J’en ai vendu quelques-une mais pas autant que je l’espérais. Avant j’aurais tout remis en question (y compris moi, ma valeur) mais au lieu de me focaliser sur ce que je n’ai pas vendu je me focalise sur les incroyables retours que j’ai de ceux qui les ont achetées.

Je fais taire mon égo, qui me dit que je ne suis pas assez, moins bien que les autres et mon mental qui pour m’éviter des émotions négatives me fait surgir plein de pensées de merde selon lesquelles c’es trop difficile de faire sa place en ligne, qu’il existe déjà beaucoup de coach, que je n’ai pas assez de followers, …..

Je respire. Encore Je respire …. Je choisis mes pensées et l’angle de vue que je veux. Je continue, ça ne fait qu’un mois que j’ai sortie ce produit. Je me rappelle pourquoi j’ai voulu créer ce format d’accompagnement : simple, rapide, efficace et en autonomie ! Seulement 5 minutes par jour peuvent changer la vie ! Depuis que je l’applique j’ai changé ma vie et je me sens tellement bien ! Je le sais je le vois chaque jour avec mes clients, ils se transforment à coup d’action Fuck, Fun LOve en seulement quelques minutes chaque jour. Je sais qu’il n’y a pas forcément besoin de 12 séance, de suivis, de complications, ça peut-être simple. Je sais que c’est un bon produit, je sais qu’il peut transformer votre vie comme il a transformé la mienne et comme il transforme celle de toutes mes clientes. Je sais tout l’amour que j’ai mis dedans, le fun, le fuck, je sais tous les outils et les exercices, toutes les ressources. Je pense même que je devrais les vendre plus chère vu les contenus et les résultats que l’on peut obtenir. Je sens que les sacrées box peuvent permettre à chacun de se sentir sacré.

Je ne veux pas me laisser plomber par le fait que pour le moment je n’ai pas encore les ventes espérées. Je crois réellement en cette forme d’accompagnement autonome et je crois réellement en moi. Je ne veux plus me laisser duper par mon ego qui lui ne raisonne qu’en terme de ventes, de chiffre d’affaires, de réussites. Je veux écouter mon cœur, mon intuition, mon instinct qui me dit que c’est le bon produit, qu’il va trouver ses clients et qu’il va pouvoir aider des dizaines, des centaines de personnes à créer leur propre routine mieux-être et à s’épanouir. Il vas permettre aux personnes de se kiffer et de kiffer la vie de s’alléger, de lâcher-prise comme je l’ai fais.

Quand je regarde tout le chemin que j’ai parcouru je me dis vraiment que tout est possible, j’y crois, j’ai fois en moi et en la vie. J’ai les outils , les ressources. Je suis fière : j’étais cette petite fille qui se sentait pas à sa place, moins bien que les autres et moche et grosse. Qui se sentait différente et faisait tout pourtant pour être comme tout le monde; Qui stressait de tout, qui avait peur, qui avait des maux de ventre à en être hospitalisée … pour du stress ! J’étais cette adolescente perdue quand la mort à emmener ma marraine, devenue anorexique puis boulimique qui haïssait son corps, sans sens dans la vie, qui ne croyait plus en grand chose et surtout pas en l’amour. J’étais hyper active, speed, angoissée, à me poser milles questions jamais bien ! Waou bravo Sabrina. Je suis fière de moi. Aujourd’hui je m’aime, j’accepte mon corps, je me sens libre, épanouie, vibrante, animée par quelque chose de fort, confiante et profitant de l’instant présent un peu plus chaque jour. Je crée ma vie.

(écris 18/365, défi 365 jours d’écriture partagées)

DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

Avant je me posais des questions …

Avant je me posais des questions maintenant je suis …. Je voulais écrire je vie… lapsus révélateur 🙂

Ça peut paraître bizarre pour une personne dont le métier de coach holistique est de poser beaucoup de questions… Mais j’ai envie de dire il faut aussi savoir parfois arrêter de s’en poser. Il y a des domaines dans lesquels c’est important et d’autres où on devrait apprendre à se dire fuck.

J’ai envie de me poser des questions sur mon développement personnel, la croissance de mon business, l’orientation et le sens que je veux donner à ma vie. Mais je n’ai pas envie de me poser des questions sur : que vont penser les autres, est-ce que ça va plaire aux autres, est-ce que ça se fait, ou encore est-ce que je suis assez belle, stylée, compétente, avec assez de diplôme bla-bla bla-bla

J’ai envie de me lâcher la grappe. J’ai envie d’arrêter de me poser des questions et de me faire des nœuds au cerveau sur le futur, il est pas encore là. J’ai envie de profiter de l’instant présent. Je passe tellement de temps parfois à m’inquiéter pour l’avenir que j’en oublis de vivre. J’ai passé tellement de temps à détester mon corps, à ne pas m’aimer et à me priver de faire des choses à cause de l’image que j’avais de moi ! Je ne veux plus de ça. Je me sens tellement libre depuis que j’ai fais la paix avec mon corps et mon image. Je veux faire pareil avec mon mental, pensée oui, me poser des questions parfois oui mais pas faire que ça.

Je sais aujourd’hui que la vie peut aussi être fluide, simple, kiffante. Je sais qu’en changeant mon angle de vue je peux savourer. J’ai le droit de relativiser, de remettre à plus tard et même de dire FUCK si j’en ai envie et qu’est ce que ça fait du bien.

Autant qu’aller au milieu d’un champ et crier, hurler tout ce que l’on a sortir, ou inspirer et sur l’expiration dire tout plein de gros mots en pensant à tout ce qui nous emme…. Si si essayez, ça fait vraiment du bien ! Si le dire ça vous ne convient pas vous pouvez aussi l’écrire et ensuitte kiffer rayer déchirer et jeter.

Profitons chaque jour un peu de la vie, parfois certaine journée plus que d’autre mais profitions de la vie. Arrêtons d’attendre on ne connait pas demain, on la jamais connu, on ne le connaitra jamais. Vivez, vibrez et kiffez autant que possible.

De petites choses, de grandes choses, de bonheur simple en réalisation de soi ou en réalisation d’objectifs, en écoutant de la musique, en écrivant, en dessinant, en dansant, en observant le ciel, en marchant, à l’intérieur ou dans la nature, ici ou ailleurs, seule ou en compagnie. C’est la manière dont nous décidons de voir et de vivre les choses qui peuvent les rendent belles, neutres, nuancées ou moches 🙂 J’ai décidé de devenir amoureuse de la vie.

(écris 17/365 jours, défi écriture partagée, 1 écrit chaque jour)

Si tu as envie d’écrire pour ton mieux-être et ton épanouissement et que tu ne sais pas pour ou commencer j’ai un cadeau pour toi, écris moi « cadeau écriture » à uninstantsacre@gmail.com

DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

J’arrête

je souhaite réellement arrêter de vouloir tout contrôler, je comprends que les choses ne peuvent pas être faites à ma façon, comme son nom l’indique c’est MA façon elle est donc unique, et je lâche-prise face à ce besoin de perfection. Je comprend que la perfection n’existe pas, par essence même de se définition : la perfection c’est chercher à toujours faire ou être mieux. La perfection ne s’atteint pas, et puis ma perfection sera toujours différente de celle d’un autre. J’accepte que j’ai besoin d’aide et que l’on peut m’aider de milles et une façon. Je sais que nous avons chacun notre manière d’organiser les choses et de les faire. Je me focalise sur le positif que ça m’apporte : cela me décharge d’une partie des tâche et me permet d’être moins surchargée mentalement, cela m’apprends à lâcher-prise, cela m’apprends à faire plus confiance, cela me permets d’avoir des temps pour moi … J’apprends à mieux communiquer pour faire part de mes besoins et de mes envies, mais aussi des limites. Je peux lâcher-prise et comprendre que l’autre fait à sa manière mais je peux aussi exprimer le fait que pour moi il y ait des essentiels auxquels éviter de déroger.

Pour vous donner un exemple, à vous qui lisez ses lignes (que je m’adresse, je les aurais écris telles quelles dans mon journal) : avec les services que je propose, certains de mes accompagnements (qu’ils soient en cabinet, domicile ou même visio) ont lieu en fin de journée ou certains samedi. Mon conjoint s’occupe des enfants pendant ce temps là. Nous n’avons pas forcément la même vision, le même besoin de rangement au niveau de la maison, ni de la manière de faire (moi je vais ranger au fur et à mesure, par exemple si je fais à manger, je range et lave en même temps lui il le fera après manger voir après avoir couché les enfants ce qui a été source de conflits avant que nous en discutions). J’accepte qu’il fasse à sa façon quand il s’en occupe, la seule chose à laquelle je ne déroge pas c’est que je veux que les enfants soient lavés 🙂 Le reste et même ça, ils font dans l’ordre qu’ils veulent je ne suis pas là 🙂 J’ai du apprendre à lâcher prise pour moi, ça me causait du stress, et pour les enfants et mon conjoint car ça créaient des conflits inutiles. Les enfants sont récupérés à l’heure, ils s’amusent, sont lavés, ont bien mangés alors après le reste je m’en détache.

Tout comme j’arrête de me battre. J’arrête de me battre avec mes enfants, mon conjoint, la vie, moi-même. Je ne contrôle pas l’extérieur et je ne le contrôlerais jamais; la seule chose que je peux contrôler c’est moi : mes pensées et mes réactions. J’arrête de me battre, on a pas besoin d’être en conflit ! Je ne pense plus que la vie est forcément difficile, que c’est forcément compliqué d’élever des enfants (surtout aujourd’hui), je ne pense plus que la vie d’aujourd’hui est dur et qu’elle le restera. je crois qu’il n’y a aucune fatalité. Je ne veux pas subir je veux vivre.

Et je veux vivre sereinement, je veux du fun, du love, des rires, des joies, des expérimentations, des découvertes, des moments seule, des moments en couple, des moments en famille, des moments avec chacun de mes enfants, des moments entre amis, des moments ici et des moments ailleurs. MAis j’ai compris qu’ailleurs ça pouvait être à 5 minutes de chez moi et pas à l’autre bout du monde comme on nous le fait croire.

Fuck Fun & LOVE

JE SUIS SACRÉE – TU ES SACRÉ ! Nous ne sommes pas plus importants que les autres, mais nous n’en sommes pas moins important NOUS EN SOMMES TOUT AUSSI IMPORTANT, donc arrêtons de faire passer tout et tout le monde avant nous. Pour l’équilibre de tous, nous d’abord.

(Jour 10 sur 365, défi écriture chaque jour)