coaching, DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

Mood du jour … bad mood

En ce moment, depuis quelques jours, c’est étrange cette sensation que j’ai … je sens que mon énergie est différente, je dois me mettre chaque jour de petites claques pour ressentir ma joie de vivre, mon envie de tout déchirer, mon sourire se cache sous un un sentiment que je ne serais réellement décrire avec des mots. J’ai besoin de réveiller chaque jour, grâce à ma routine du matin mais aussi avec des outils rapides dans la journée, mon sourire, mon soleil intérieur et mon envie.

C’est comme si j’étais éteinte et en même temps je sens au fond de moi comme une étincelle qui demande qu’à s’allumer. Je ne sais pas si c’est le climat extérieur que je trouve pesant, le manque de luminosité et la grisaille de cet hiver particulièrement morne lui aussi, ou le manque d’énergie et d’envie des gens ou bien si c’est juste une phase de pré-changement … Ce que je sais c’est que je n’attendrais pas que le printemps arrive pour me sentir mieux. Je ne veux pas me laisser sombrer, j’accueille et j’écoute, mon rythme est plus doux que d’habitude. C’est agréable aussi. Et puis c’est quand même moi, c’est pas parce que je ressens le besoin de prendre le temps que je suis moins efficace. Je ne pense pas que nous ayons besoin d’être performante chaque jour, je pense que la performance c’est de savoir être soi et écouter aussi ses variations de rythme 🙂

Je n’ai pas d’autre chose à écrire je sens que je suis moins dans l’action physique, dans le faire tel qu’on l’entend … je suis dans une autre manière d’être. Je suis dans l’exploration d’une autre manière d’être : plus fluide, plus lente, plus consciente, je me sens libre. Je crois finalement que je ne me sens pas mal ou triste ou perdue, si je ne sais pas trop quoi répondre quand on me demande si je vais bien, c’est que mon état d’être profond est en train de changer je crois. Je suis comme dans un univers parallèle, j’ai l’impression de me découvrir et de devoir appréhender ce nouvel état d’être qui passe par un ressentit différent, un mode de pensée différent et un éloignement du faire faire faire … C’est encore floue et je pense que c’est qui me perturbe mais je ne suis finalement pas éteinte ou mal, je suis juste en changement. J’ai hâte de voir où cela va me mener …

En rédigeant l’extrait de cet article, j’ai écris l’accueillir (en parlant d’accueillir le changement) et je me suis aperçue que c’était peut-être juste la cueillir cette récolte du changement, cette nouvelle fleur en train d’éclore 🙂

(écris 28/365 jours d’écriture)