DEFIS 2022 ECRITURE, mindset

Les clés du bonheur

Il est finalement plus difficile d’écrire tous les jours que ce que je m’étais imaginé. Non pas qu’il me manque l’envie ou les idées, mais plutôt qu’il faudrait que j’ai l’ordinateur greffé sur moi. D’ailleurs je me suis toujours dit que ce serait super cool d’iinventer un truc qu permettrait d’enregistrer en temps réel ce qui se passe dans ma tête, j’aurais alors des supers posts sur les réseaux, des super produits dans ma boutique et de supers progrmames à vous proposer et tou ça en peu de temps 🙂 C’est peut-être ça l’idée de départ pour le livre que j’ai envie d’écrire depuis si longtemps …. même si je ne suis pas sûre que je serais une bonne auteure j’ai toujours eu envie d’écrire des livres.

J’écris depuis toute petite. J’écris pour moi aussi tous les jours ou presque, sinon je gribouille, j’ai des carnets partout. J’en ai toujours un sous la main. Je crois d’ailleurs qu’il existe un stylo qui permet via une application de retranscrire ce qui est sur le carnet en texte pour ordinateur …. A creuser ….

Pourtant j’attends ce rendez vous ici, sur le blog chaque jour. Je ne sais pas si je suis lue ou pas, ni ce que vous en pensez et finalement est-ce si important ? pour mon égo bien sûr que oui 🙂 Mis au fond de moi je suis tellement heureuse, je ressens tellement de joie à vous écrire ses lignes. Elles s’écrivent d’ailleurs toute seule. Et si c’était sa la clé que tout le monde cherche ? la clé du bonheur ? De simplement faire des choses qui nous font envie, qui nous inspire et qui vibre profondément en nous; Juste par plaisir, avec le coeur et nos tripes. Pour nous d’abord. Nous attendons toujours des autres : un avis, une approbation, un jugement, …. Et nous restons là planté … à attendre par peur de ce même avis, de cette même approbation et de ce même jugement; nous voulons être dans la lumière et nous avons tellement peur que nous restons dans l’ombre. Et en attendant ? En attendant nous ne sommes pas dans l’être. Nous ne sommes pas réellement nous, nous sommes comme des automates guidés par une société de l’image, du faire et de l’avoir. Mais est-ce réellement nous ? Pour certains peut-être. Si vous êtes heureux comme cela, je suis pleinement heureuse pour vous. Mais je crois que j’ai besoin d’autre chose. Je sens que depuis que je réintroduis l’art dans ma vie : l’écriture, le dessin, le graphisme je suis plus épanouie. Ca me demande quelques ajustement parce que j’ai encore peur de mon propre jugement, je suis encore critique et je suis focalisée sur le résultat plutôt que sur l’instant de la réalisation.

Je crois que nous tenons là une autre clé du bonheur ou de l’épanouissement, où du mot qui vous parlera le plus. Nous sommes toujours dans l’attente du résultat final, nous ne pensons qu’à l’arrivée …. ce qui crée beaucoup d’attentes, de peurs et de déceptions parfois. Nous ne prenons pas le temps de tracer le parcours qui nous mènera au résultat, nous n’observons pas et ne célébrons pas toutes les étapes par lesquelles nous passons pour y arriver. Nous nous privons de la possibilité de bifurquer, de faire des pauses et d’admirer …. Le résultat n’est peut-être pas le plus important. Parce qu’après l’avoir obtenue alors quoi ? Nous voudrons probablement un autre résultat, nous sommes ainsi fait les humains j’ai cette impression. Mais cette quête du résultat, n’est-elle justement pas le problème ? Et si le résultat « tait déjà là, juste sous nos yeux à ce moment même : la vie ! Nous sommes ne vie putain de bordel … et est-ce que nous en profitons ? Pris par la peur de ne pas y arriver, du regard des autres, du stress, du quotidien, de ce que l’on veut faire et avoir, nous oublions de profiter de ce que avons et de ce que nous faisons, nous oublions d’être et de vivre 🙂

Je choisis par maour pour moi et par amour pour mes enfants de vivre une année 2022 sous le signe de l’être et du présent. Je garde bien en tête et dans mon coeur mon objectif mais je reste ouverte aux opportunités qui se présentent à moi, et je me laisse la possibilité de bifurquer, d’y arriver de milles et une façon. Préparer l’avenir, concrétiser la réalisation de mes rêves ne m’empêchent pas de profiter pleinement du présent. Comme une enfant qui découvre, expérimente, s’extasie de tout et de rien, passe du rire aux larmes et vit intensément la vie, avec et sans nuances. Je m’autorise à être pleinement, dans ma globalité, en étant tout et son contraire.

Je vous souhaite une belle nuit ou une belle journée selon l’heure à laquelle vous lirez ses lignes. Et peu importe que ce soir, aujourd’hui, demain ou un autre jour et même dans des mois ou des années, vous les lirez quand elles vous seront destinées.

grâce à ces lignes je vais me coucher le sourire au lèvre, il est 23h50 ce mercredi 5 janvier et même si je n’ai pas encore réussi à tenir ma résolution de me coucher pus tot 🙂 je vais me coucher le coeur léger, des rêves plein la tête avec l’envie de vivre et de profiter. Merci.

La vie est sacrée profitez en pour kiffer